-5%

-5% sur toutes nos collections avec le code BLOG

Le pouvoir des mudras, le Yoga des doigts

une personne en position du lotus devant un couché de soleil

Avoir sa vie en main prend tout son sens. En Inde, les mudras sont des séries de gestes avec les mains utilisés dans la méditation, et considérés comme de vraies postures par la tradition hindouiste. C’est aussi une méthode méconnue de méditation. Mais alors, comment pratique-t-on les mudras et quelles sont ses vertus ?

La tradition Mudra

Cet ensemble de gestes provient de la culture indienne et remonte à plusieurs millénaires. Le mot mudra provient du sanskrit et signifie « geste », « signe » ou bien « sceau ». Concrètement, les mudras sont une succession de position des doigts qui permettent de faire circuler et collaborer les circuits d’énergie interne ( appelée prana ) du pratiquant.

Une porte dérobée vers l’harmonie du corps et de l’esprit…

Les mudras proviennent de l’inconscient

Le corps est rempli de circuits énergétiques dits « subtils ». Ils sont appelés les « Nadis ». Du point de vue interne, ils sont une masse dense de vaisseaux entremêlés et interconnectés entre eux ; redirigeant l’énergie vers toutes les parties du corps. C’est ainsi qu’on peut parfois avoir nos Nadis bloqués par des énergies négatives, empêchant ainsi notre énergie de circuler librement. Les mudras peuvent ainsi soulager, équilibrer ces asymétries pour purifier ces canaux.

Mais alors, comment ça marche ?

Les Nadis gèrent nos transferts émotionnels et psychiques, et sont particulièrement présents à la surface des pieds et des mains. On connait l’endroit de ces amoncellements énergétique grâce, entre autres, à l’homoncule de Penfield.

La figure énigmatique de “homoncule moteur” sert en fait à décrire l’importance accordée aux muscles et aux membres par le cerveau appelé cortex moteur. C’est pourquoi il possède une bouche et des mains disproportionnées : nous avons en fait énormément de nerfs et de petits muscles qui s’y accumulent !

C’est ainsi que cette méditation par les doigts prend tout son sens. Comme le dit Juliette Dumas, auteure du yoga des doigts (Flammarion), « ce positionnement précis des doigts aide à canaliser et faire circuler les énergies de manière dirigée vers là où l’on en a besoin », de même, « Nos mains agissent comme un clavier connecté au cerveau. Il faut prendre conscience pour s’appliquer une sorte de mudra thérapie à tous les petits maux de l’existence. »

Par la suite, il ne reste plus qu’à établir une liste selon ses besoins : on cherchera à utiliser la mudra pour dormir en cas de trouble du sommeil, celui qui donne la confiance en soi, celui qui apaise l’esprit… Il existe même des mudras qui apaisent et soignent des maux spécifiques, comme des douleurs à l’estomac ou une tachycardie récurrente !

Les mudras, la vie au bout des doigts

Architecture de la main

C’est donc en formant des figures avec nos doigts et nos mains qu’on peut générer de l’énergie. Ainsi, le lien entre ces figures et l’énergie qu’elles créent ont été sauvegardés par la culture et l’histoire védique. Il existe 2 types de Mudras principaux : Les Hasta Mudra, où l’on va chercher à ce que les doigts d’une main et ceux de l’autre main se touchent, et les Tattwa Mudra, où les doigts d’une même main vont se toucher lors du geste.

L’objectif ici est toujours d’harmoniser les émotions et l’énergie, pour permettre un alignement de nos canaux énergétiques internes. Cela pourra avoir un impact sur notre santé, notre état mental ou physique.

Quelles sont l’utilité et la fonction de chaque doigt ?

En fait, au regard de la pratique mudra, nos doigts ont chacun un rôle précis. Ils sont chacun un centre énergétique élémentaire relié directement à une partie du corps.
Ainsi, le pouce est le feu et est relié au prana du plexus solaire. L’index représente l’air, il est lié au prana du cœur ; le majeur est l’éther, et dirige l’énergie de la gorge ; l’annulaire correspond à la terre et contribue au prana médian du corps, c’est-à-dire à partir du périnée. Enfin, l’auriculaire est l’eau, et il est relié au prana sacré, situé entre le pubis et le nombril.

Ces 5 éléments sont l’incarnation de processus physiques et psychiques, et ils ont un impact direct sur le corps. On l’illustrera plus tard lorsqu’on parlera de la pratique des mudras.

Une pratique vertueuse sur la santé

Selon Clara Bottai, autrice de Yoga : un soin complémentaire à l’hôpital pour les patients atteints du cancer ? Le yoga intègre une composante de gestes psychoénergétiques : ce sont les mudras. La tradition de soin indienne, la médecine Ayurvédique, intègre le yoga dans le processus de soin des patients.

C’est ce qu’on appelle de la médecine intégrative, car elle prend en compte différents aspects de l’être humain : son corps, son esprit et son environnement social. Nous remarquons que la façon d’envisager les maladies, le traitement est lié aux pratiques culturelles. En Inde, on considère que la maladie serait le résultat de déséquilibres entre les différents éléments qui composent notre corps.

La puissance du Mudra

D’ailleurs, c’est pour cela que les mudras sont considérés très puissantes et peuvent avoir de multiples utilisations, au niveau de la réduction du stress par exemple, ou simplement pour renforcer sa santé. Ils peuvent notamment altérer le rythme de la respiration, conduire à des états psychiques et émotionnels spécifiques. Pratiquées avec rigueur et concentration, les mudras posséderaient même des pouvoirs de guérison.

10 Mudras principales

Commençons d’abord par les Tattwa Mudra

Le Gyan Mudra, aussi appelé mudra de la sagesse. Il est souvent utilisé en méditation, et c’est un geste important pour la santé autant physique que mentale. Il transcrit bien la façon de penser yoguique, à savoir passer de l’être ignorant à la sagesse et l’illumination
On le réalise en plaçant les extrémités du pouce contre celles de l’index, et en formant un cercle comme ça.
Symboliquement, cette mudra représente l’union de soi-même avec l’univers.

Le Gyan Mudra : une position de yoga des doigts


Le Buddhi Mudra est utilisé pour la clarté mentale. On effectue ce geste pour mieux appréhender l’intuition de notre subconscient, les rêves que notre subconscient peut produire par exemple.
Cette mudra puissante sert à améliorer la communication, qu’elle soit interne ou externe.
Ce geste se fait en touchant le pouce avec l’annulaire et en maintenant les autres doigts droits.

Le Buddhi Mudra une position de yoga des doigts


Le Shunya Mudra est utilisé pour calmer le mental pendant la méditation. Il va purifier et améliorer l’ouïe et l’écoute interne. De même, il invite à explorer l’espace. Il se fait en coinçant le majeur sous le pouce, et en maintenant les autres doigts bien droits.

Le Shunya Mudra , une position de yoga des doigts

Le Surya Mudra, aussi appelé le geste du feu, sert à réchauffer le corps et à accélérer le métabolisme, c’est donc une mudra très utile dans la quête de perte de poids. Il peut également être bon pour soigner les rhumes.
Il se constitue en coinçant cette fois-ci l’annulaire sous le pouce, et en étirant les trois autres doigts.

Le-Surya-Mudra une position de yoga des doigts

Le Vayuu Mudra est la mudra de l’air. Il sert à dissiper l’agitation et les angoisses. Ce mudra va aussi atténuer la surcharge du système nerveux, calmer les états d’hyper activité et de tensions musculaires. Il soulage les problèmes de gaz dans l’estomac, libère de la sciatique, de l’essoufflement, de la tachycardie, etc.
Il se fait en pliant l’index après la première phalange et à venir le plaquer contre la paume à l’aide du pouce. Les trois autres doigts sont toujours tendus.

Le Vayuu Mudra , une position yoga des doigts

Passons maintenant aux Hasta Mudra.

L’Atmanjali Mudra est plus communément appelé « Namasté ». Cette mudra est omniprésente en Inde, puisqu’il sert dans la vie courante, pour saluer, dire au revoir, remercier, etc. C’est une demande de remerciement, un geste de prière qui va amener la paix et l’amour. Il assemble les forces spirituelles et matérielles, du corps et de l’esprit.
Il se forme en joignant les deux mains à plat.

L’Atmanjali Mudr , position de yoga des doigts

Le Dhyana Mudra est le geste méditatif par excellence ; c’est celui qu’on voit le plus souvent lorsque des personnes méditent. Il sert à se concentrer, et à parvenir à la perfection spirituelle, via un équilibre pur des sens et une tranquillité totale. Il sert à symboliser une joie profonde.
Cette mudra est constituée en joignant ses deux mains en forme de bol, et en les posant sur les genoux.

Le Dhyana Mudra , une position de yoga des doigts

Le Ganesha Mudra provient du Dieu éléphant appartenant à la mythologie hindoue. Il a pour effet d’écarter les craintes, et va aider à se débarrasser de tous les obstacles sur notre chemin. Il permet de persévérer lorsqu’on se sent abattu, de ne pas abandonner. Pour le corps, c’est un signe qui a des bienfaits pour le cœur, les muscles de la poitrine, des épaules et des bras.
Pour le former, on va devoir faire une sorte de griffe en pliant les quatre doigts de la main gauche qu’on accroche aux quatre doigts pliés de la main droite. La paume de la main droite doit se trouver face à nous.

Le Ganesha Mudra , une position de yoga des doigts

Le Padma Mudra, ou « Lotus » est une mudra rituelle. Il symbolise la pureté, à l’image du rhizome du lotus, qui pousse dans des marre d’eau boueuse. Il représente le cheminement spirituel de l’âme, de la boue vers la lumière. Cette mudra sert à se connecter à l’énergie de la fleur, pour s’ouvrir à la pureté et à la persévérance face à l’adversité lors du développement de l’individu.

Il se crée en joignant les talons des mains, puis en connectant chaque doit de la main gauche avec ceux de la main droite. Ainsi fermée, il faut par la suite ouvrir la fleur en gardant les talons des mains scellés.

Ce geste est le Hakini Mudra. Il est énormément observé, que ce soit dans les films, les séries ou même dans la vie de tous les jours. On fait ce geste intuitivement lorsqu’on cherche à se remémorer un détail, ou trouver une idée neuve. Cette mudra a vocation à augmenter notre capacité de réflexion et de concentration. Il va contribuer à créer un sentiment de calme propice au ralentissement de la respiration, et donc à oxygéner nos pensées.

Il faut simplement joindre les extrémités des dix doigts en les étirant, tout en gardant éloignées et parallèles les paumes des mains. Cela permettrait en fait d’équilibrer et de favoriser la connexion entre les hémisphères cérébraux.

Comment pratiquer les mudras

Il y a plusieurs points essentiels pour une pratique optimale. Tout d’abord, avant une séance, il est important de secouer légèrement les doigts entre eux, puis de frotter lentement ses mains pour chauffer les articulations et mobiliser les énergies. Les mudras peuvent entre autres se pratiquer :

  • Lors d’une séance dédiée au Yoga
  • Lors d’une séance de méditation
  • Dans la vie quotidienne : dans les files d’attente, les transports en communs par exemple, afin de s’apaiser, de réguler son rythme cardiaque par exemple, etc.
  • Et surtout, ils peuvent se faire assis, debout, en posture, en mouvement… En somme, il n’y a aucun besoin de matériel et cela peut se faire dans l’immédiat. La durée peut être variable, mais plus la mudra est maintenu longtemps en pleine conscience, plus les effets auront le temps de se mettre en place.

Enfin, il est nécessaire de choisir une mudra et de le pratiquer régulièrement pendant 21 à 40 jours, avant de passer à un geste suivant. La consistance dans la pratique améliorera les résultats et l’efficacité des séances.

Un geste facile à adopter.


Cette pratique est bénéfique dans tous les domaines. Que ce soit mentalement ou physiquement. Elle est d’abord accessible à tous et permet d’améliorer la santé et la circulation de l’énergie.

À terme, ces gestes peuvent provoquer des sensations et des effets spectaculaires sur le corps. Il n’existe pas de recette miracle qui peut rendre quelqu’un heureux et en bonne santé en seulement quelques jours. Cependant, il est certain qu’avec une pratique rigoureuse et constante des mudras, l’harmonie du corps et de l’esprit aura tendance à se renforcer, et les effets se feront sentir rapidement.


Bon courage à ceux qui tenteront l’expérience !


En espérant que ce guide ait pu être utile et donne envie de se lancer dans la pratique des mudras, ou qu’il ait fait découvrir ce pan méconnu de la méditation hindoue. Il n’est jamais simple de commencer une nouvelle discipline mais nous avons des astuces pour apprécier le yoga. Consultez notre article “5 astuces pour apprécier le yoga”

Avez-vous appris des choses sur la méditation ? Connaissiez-vous cette méthode antique ? Est-ce que cet article vous a aidé ?
N’hésitez pas à commenter

Laisser un commentaire

Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe – Sustainably made in Europe –

Prix juste

Nous sommes en mesure de maintenir une qualité élevée et des coûts bas en vous vendant directement nos produits et en évitant les majorations traditionnelles.

Un sens éthique

Dessiné à Paris et fabriqué à Riga, notre équipe cherche à créer des leggings hyper confortables, utilisant des matériaux durables.

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Et recevez 10% de réduction sur votre première commande

Suivez-nous sur Instagram

#raiseyourmind

Panier
Retour haut de page
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur email